29.06—06.10.2024
du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h
du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h

Monument for 1302, 2006

Jan Van Imschoot, BE
670 x 727 cm, huile sur toile
Pour le tableau Monument for 1302 de 2006, on lui a demandé de livrer une interprétation contemporaine de la bataille des Éperons d’or de 1302 pour l’hôtel de ville historique de Courtrai. Cette peinture murale fait le lien entre la bataille historique et sa rétrospection aux XIXe et XXe siècles. On peut y voir l’opposition entre Ernest Claes, dont le personnage « de Witte » joue le Lion des Flandres dans la série télévisée Wij, Heren van Zichem (1969), et Hendrik Conscience, chargé par Léopold Ier d’écrire Le Lion des Flandres en 1838. L’artiste s’est inspiré de la tension entre un nationalisme du peuple flamand et un nationalisme d’État belge. C’est aussi le personnage de « de Witte » qui lui a donné l’idée d’illustrer la bataille des Éperons d’or sous la forme d’un jeu d’enfants : Les Flamands sont représentés comme des filles et les Français comme des garçons. Pour ce faire, Van Imschoot a utilisé des photos de réels enfants courtraisiens.

23 artistes présentent des œuvres inspirantes dans des sites uniques de la ville historique de Courtrai

Découvrir le parcours