29.06—06.10.2024
du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h
du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nathan Coley c Stad Kortrijk

The Lamp of Sacrifice (145 Places of Worship, Kortrijk)

Nathan Coley, GB
145 kartonnen maquettes en carton
L’installation de Coley repose sur une observation du travail acharné, des nombreuses ressources et de la passion presque sans égale que les communautés religieuses consacrent à la construction de leurs lieux de culte. Ces communautés se démènent pour donner un maximum de sens à leurs bâtiments. Il en résulte un langage formel architectural incomparable qui distingue les édifices religieux du reste du paysage. Le travail de Coley vient couronner un processus fastidieux mené en collaboration avec les étudiants et le personnel de l’Academie Kortrijk. Une vingtaine de bénévoles se sont attelés pendant six mois aux nombreuses sculptures du site où l’installation est aujourd’hui exposée. Ils ont déployé des trésors de précision pour reproduire les 140 bâtiments dans du carton, dans le respect du langage formel de Coley. Les participants sont ainsi devenus, presque par hasard et pour un temps, une petite communauté qui s’active dans un but commun. En recréant cette œuvre 20 ans plus tard, à une époque numérique où l’on pourrait reproduire ce type de sculpture beaucoup plus vite, l’artiste remet en question le sens de cette forme de travail manuel. Enfin, l’installation offre immanquablement une perspective particulière sur la valeur du patrimoine architectural et religieux flamand, qui perd de plus en plus rapidement sa fonction d’origine.

23 artistes présentent des œuvres inspirantes dans des sites uniques de la ville historique de Courtrai

Découvrir le parcours